Skip links
devenir agent immobilier bretagne 0

Être agent mandataire immobilier en 2022

Qu’est-ce qu’un agent mandataire en immobilier ?

L’agent mandataire immobilier, aussi appelé négociateur immobilier, conseiller immobilier ou agent commercial en immobilier travaille pour une agence immobilière ou un réseau immobilier.

En effet, il doit être rattaché à une structure et il travaille sous la carte T (carte de transaction) de l’agent immobilier. Il signe donc un contrat d’agent commercial.

Pour exercer le métier d’agent mandataire en immobilier, il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance du marché immobilier local, ainsi que des lois et réglementations qui régissent ce secteur. Les agents mandataires doivent également être en mesure de conseiller les propriétaires sur les prix de vente ou de location les plus adaptés à leurs biens, en fonction de l’état du marché et de la demande.

Le rôle principal d’un agent mandataire immobilier est de faciliter les transactions immobilières entre les vendeurs et les acheteurs ou les bailleurs et les locataires.

Ils sont chargés de trouver des acheteurs ou des locataires pour les propriétaires qu’ils représentent, de négocier les prix de vente ou de location, et de veiller à ce que les transactions se déroulent de manière efficace et en toute légalité.

Pour cela, le mandataire immobilier a plusieurs tâches à accomplir :

      • Il doit se constituer un portefeuille de biens en prospectant (prospection sur le terrain, porte-à-porte, phoning, mailing, pige immobilière, marketing digital…) ou par recommandation (c’est souvent ce qui fonctionne le mieux !). En bref, il doit se construire un réseau.

      • Effectuer le suivi des clients et des différents dossiers. Cela demande d’être très minutieux et concentré. Il ne faut rien laisser au hasard. L’agent mandataire immobilier doit accompagner ses clients tout au long du processus de vente. Pour cela, il peut utiliser un outil de type CRM.

      • Évaluer la valeur du bien, et fixer, en accord avec le vendeur, le prix de vente intégrant la commission de l’intermédiaire. Pour cela, le mandataire immobilier devra utiliser un outil d’estimation immobilière (ou passer par un prestataire spécialisé) pour ne rien laisser au hasard et être le plus cohérent par rapport au secteur et au marché. Car un bien qui n’est pas au prix du marché est un bien qui ne se vendra pas !

      • Visiter les biens à vendre ou à louer et constituer le dossier de mise en vente : le titre de propriété, les diagnostics, le montant des impôts locaux, ainsi que toute information relative au bien, qui pourrait influer sur la vente. Il faut se rendre disponible pour les clients et s’adapter à leur emploi du temps. Une connaissance parfaite du bien est primordiale pour en connaître tous les secrets.

      • Établir le mandat de vente, c’est-à-dire le contrat professionnel permettant d’agir au nom et pour le compte du vendeur. Dans la plupart des cas, le mandat peut être simple (c’est-à-dire que le bien peut être confier à un ou plusieurs mandataires immobiliers, ou agences) ou exclusif (le professionnel mandaté est alors, durant toute la durée prévue au contrat, le seul autorisé à gérer la vente du bien. Le vendeur ne peut, ni avoir recours à une autre agence, ni vendre son bien par ses propres moyens).

    Cette liste est bien-sûr non exhaustive car le mandataire doit avoir de larges connaissances et compétences.

    Quelle est la différence entre un agent mandataire et un agent immobilier ?

    agent mandataire immobilier

    L’agent immobilier et l’agent mandataire immobilier ont des rôles et des missions similaires.

    Tout d’abord, le métier d’agent immobilier est réglementé et encadré par la législation française.

    La profession est, en effet, régie par la Loi Hoguet du 2 juillet 1970, et, depuis 2018, protégée par la Loi Elan, qui sanctionne de 6 mois d’emprisonnement, et de 7 500 € d’amende le fait d’exercer des prérogatives confiées aux agents immobiliers.

    Ce qui permet à l’agent immobilier de jouir de ces prérogatives ? Être titulaire d’une carte professionnelle appelée « Carte T ». Ce précieux sésame est délivré par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). Autrefois, celle-ci était délivrée par la préfecture de police. 

    Pour l’obtenir, l’agent immobilier doit remplir différentes conditions. En effet, il doit avoir un certain niveau d’étude et un diplôme. Il doit également posséder un casier judiciaire vierge. De plus, il doit être immatriculé au RSC (Registre du Commerce et des Sociétés) pour obtenir un numéro de SIRET et souscrire à une assurance RCP (Responsabilité Civile et Professionnelle) pour être protégé en cas de litige.

    Autre différence, l’agent immobilier détenteur d’une carte T a la possibilité de rédiger et de signer ses propres compromis. Quant à lui, l’agent mandataire immobilier devra obligatoirement passer par un notaire (ou un outil donnant la possibilité de rédiger et signer les compromis tel que MyNotary).

    Autre point, l’agent mandataire immobilier ne pourra pas percevoir les commissions de ses ventes directement. Celles-ci vont passer en premier par sa structure à laquelle il est affilié (par le détenteur de la carte T) avant de lui être reversé.

    Par ailleurs, aucun diplôme ou aucune formation initiale ne sont imposés à l’agent mandataire immobilier. Le métier est donc beaucoup plus accessible (aucun filtre n’est appliqué à l’entrée).

    L’agent mandataire immobilier doit être inscrit au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux) pour pouvoir exercer et il doit également souscrire à une assurance RCP.

    Quelles sont les qualités pour être un bon agent mandataire immobilier ?

    istockphoto 1360733079 612x612 1

    Pour être un bon mandataire en immobilier, il est important d’avoir certaines qualités et compétences clés.

    Tout d’abord, un agent mandataire immobilier doit avoir une bonne connaissance du marché immobilier local, ainsi que des lois et réglementations qui régissent ce secteur. Cette connaissance est cruciale pour aider les propriétaires à fixer des prix de vente ou de location raisonnables pour leurs propriétés, et pour garantir que les transactions immobilières se déroulent en toute légalité. Il doit également avoir une excellente connaissance de son secteur pour pouvoir conseiller au mieux ses clients.

    En effet, le secteur de l’immobilier est très changeant. Il y a beaucoup de nouvelles réglementations, de nouvelles Lois. Il faut se tenir informé pour ne pas commettre d’erreur.

    De plus, un agent mandataire immobilier doit être un bon communiquant et avoir le sens du service. Il y a le savoir-faire et le faire savoir !

    Il doit être en mesure de rédiger des annonces et des contrats clairs et précis. Il doit répondre aux questions et aux inquiétudes des clients de manière professionnelle et efficace. Enfin, il doit également être en mesure de négocier avec habileté pour obtenir les meilleures conditions de vente ou de location pour les propriétaires qu’il représente et toujours en adéquation avec le marché et le secteur. 

    L’agent mandataire immobilier doit être le garant de l’équité !

    Il est également important pour un agent mandataire immobilier d’avoir un excellent sens des relations humaines et d’être en mesure de créer des liens solides avec les clients. Cette qualité est cruciale pour trouver des acheteurs ou des locataires pour les propriétés immobilières, et pour gérer les relations avec les clients de manière efficace. Il faut que les clients aient une totale confiance envers le professionnel de l’immobilier. Grâce à cela, il pourra agrandir son réseau et travailler sur recommandation pour obtenir plus de mandats (et surtout des mandats exclusifs !). L’empathie sera un atout considérable du bon agent mandataire immobilier. 

    Enfin, un conseiller immobilier doit être organisé, motivé et persévérant. Le métier d’agent mandataire immobilier peut être stressant et comporte souvent des périodes de forte pression, il est donc important d’être en mesure de gérer son temps et ses tâches de manière efficace pour réussir dans ce domaine. De plus, il est important d’être pugnace pour continuer à prospecter et à négocier même lorsque les transactions immobilières sont difficiles ou prennent du temps. Il faut au bon agent mandataire, un mental de compétiteur de haut niveau.

    Combien gagne un agent mandataire immobilier ?

    La rémunération des mandataires immobiliers varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que la région où ils exercent, le niveau d’expérience et les services qu’ils proposent. En général, les mandataires immobiliers sont rémunérés sous forme de commissions sur les transactions qu’ils réalisent. Cette commission peut varier entre 2% et 12% du prix de vente ou de location de la propriété, selon les termes du contrat conclu avec le propriétaire vendeur.

    Pour cela, l’agent mandataire immobilier doit suivre un barème d’honoraire. Depuis le 1er Avril 2022, les agences immobilières et les réseaux de mandataires immobiliers sont légalement obligés d’imposer un barème MAXIMUM à tous leurs collaborateurs. À la prise du mandat, l’agent mandataire immobilier est libre de choisir son pourcentage (en dessous du barème affiché mais pas au-dessus !).

    Par ailleurs, un mandataire affilié à une agence immobilière gagnera environ 50% du montant total de ses commissions. Dans un réseau traditionnel, il gagnera 60 à 70% des commissions générées.

    Il existe une meilleure solution ! Le réseau MeilleursBiens rémunère les mandataires à 100% du fruit de leur travail tout le temps !

    Quels sont les logiciels à utiliser ?

    zan X JsI 9Hl7o unsplash

    Pour être performant et concurrentiel sur le terrain, l’agent mandataire immobilier doit utiliser les meilleurs outils digitaux.

    Il peut utiliser différents logiciels pour gérer son activité et offrir des services de qualité à leurs clients.

    Voici quelques exemples de logiciels qui peuvent être utiles pour un agent immobilier :

        • Un CRM, meilleur outil pour la gestion de la clientèle. Ce type de logiciel est indispensable et permet au mandataire de gérer les informations sur ses clients, telles que leurs coordonnées, leurs préférences en matière de propriétés, et les transactions immobilières qu’il a réalisées pour eux. Le CRM permet également de suivre les interactions avec les clients et de planifier des rendez-vous pour les visites des biens.

          • Un logiciel de transaction. Ce logiciel permet à un mandataire de rédiger des annonces immobilières attrayantes et de les publier sur les différents portails de diffusions. Il aura une visibilité sur tous les biens qu’il mettra en diffusion.

            • Un logiciel d’estimation. Pour estimer le prix de vente d’un bien, le mandataire utilise un logiciel d’estimation. Il va entrer toutes les informations et toutes les caractéristiques du bien. Il va pouvoir fournir à son client un avis de valeur cohérent.

          Quel statut choisir lorsqu’on est agent mandataire immobilier ?

          Pour être agent mandataire immobilier, il y a 3 statuts possibles.

          En effet, l’agent mandataire immobilier a la possibilité d’être en micro-entreprise. Pour se lancer dans ce métier, l’idéal reste ce statut. Ce régime permet de simplifier grandement toute la gestion sociale et fiscale.

          Les charges sociales sont prélevées au prorata du chiffre d’affaires déclaré, selon le principe « pas de chiffre d’affaires, pas de cotisations ».

          Pour les pièces à fournir, elles sont également très simples et limitées. En tant que micro-entrepreneur, vous n’aurez pas à rédiger de statuts de société ou à faire paraître une annonce légale.

          Par ailleurs, l’agent mandataire immobilier n’aura pas besoin de fournir un justificatif de qualifications professionnelles.

          Concernant le régime fiscal, l’agent mandataire immobilier micro-entrepreneur (anciennement appelé auto-entrepreneur) est soumis à l’impôt sur le revenu (IR). Il peut continuer à percevoir ses indemnités chômage jusqu’à sa 1ère vente, ce qui peut être extrêmement intéressant en début d’activité.

          Il est à noter que l’agent mandataire bénéficie d’une franchise de TVA si son chiffre d’affaires annuel est de 34 400 € au maximum (il existe une tolérance jusqu’à 36 500 €).
          Toutefois, ce statut est avant tout avantageux pour les agents commerciaux qui débutent dans le domaine de l’immobilier.
          Pour en savoir plus cliquez ici.

          Le micro-entrepreneur profite également d’une simplification de ses obligations comptables, il n’a pas à réaliser énormément de démarches, il lui suffit d’avoir un compte bancaire dédié à l’activité. Il a également la possibilité de cumuler son travail avec une activité salariée.

          D’autre part, l’agent mandataire immobilier peut décider d’exercer sous le statut d’entreprise individuelle.

          En effet, de la même façon qu’en micro-entrepreneur, en étant agent commercial en entreprise individuelle (EI), vos revenus seront soumis à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS) au choix. Le mandataire devra aussi collecter et déduire la TVA.

          Du côté fiscal, l’imposition se fera sur les bénéfices réels de l’entreprise, ce qui peut se révéler avantageux dans certaines circonstances. Il n’y a pas de plafond concernant le chiffre d’affaires, ce qui avantage grandement le mandataire.

          Par ailleurs, l’agent mandataire immobilier peut également jouir d’une déduction des charges professionnelles en tant qu’entreprise individuelle.

          Pour finir, nous pouvons également parler du portage salarial pour l’agent mandataire immobilier.

          Ce dernier permet de retrouver les avantages du salariat (cotisation à la retraite, assurance chômage…) moyennant un pourcentage indexé sur les honoraires facturés par les conseillers immobiliers. 

          Voici un tableau récapitulatif des différents statuts pour l’agent mandataire immobilier :

          Capture decran 2022 12 06 a 17.55.45

          Quelle fiscalité pour l’agent mandataire immobilier ?

          Statut agent mandataire immobilier micro-entreprise (CA HT encaissé < 72 600 €) :
          1) Cotisations sociales : 22% du CA HT encaissé
          2) Impôts sur le revenu (dépend du taux marginal d’imposition) : Pour calculer le revenu imposable, l’agent bénéficie d’un abattement de 34%
          OU
          Versement libératoire : + 2,2% ➞ Sous conditions du revenu fiscal de référence :
          – 27 714 € pour les personnes seules
          – 55 588 € pour les couples sans enfants                                                
          – 69 485 € pour les couples avec 1 enfant
          – 83 382 € pour les couples avec 2 enfants
          3) Cotisation pour la Formation Professionnelle (CFP) : 0,2 % du CA
          4) CFE à partir de 224 € (en fonction de la surface déclarée et du CA encaissé)

          Statut agent mandataire immobilier entreprise individuelle :
          ➞ Régime micro-fiscal : CA < 72 600 € et impôt sur le revenu en fonction du taux marginal (cf. fiscalité micro-entreprise ci-dessus)
          OU
          ➞ Déclaration contrôlée (ancien régime réel) : CA > 72 600 € obligatoirement (si CA < 72 600 € : facultatif)

              • Pas d’abattement forfaitaire

              • Déduction des charges professionnelles

              • Impôt sur le revenu (IR) ou Impôt sur les sociétés (IS)

            Rejoindre un réseau immobilier

            Si vous souhaitez avoir plus de liberté, plus d’autonomie et une meilleure rémunération, votre choix devra se porter sur un réseau de mandataire immobiliers.

            Faire le choix d’un réseau 100% commissions : MeilleursBiens Immobilier

            telechargement

            Le réseau d’agents mandataires immobiliers MeilleursBiens propose une offre qui rémunère ses collaborateurs à la hauteur du fruit de leur travail. En effet, les agents MeilleursBiens touchent 100% de commissions sur toutes leurs ventes, tout le temps, sans palier, sans CA à atteindre et sans remise à 0 au premier janvier !

            De plus, le réseau immobilier MeilleursBiens vous fait bénéficier d’une interface unique. Elle vous permet d’accéder de manière sécurisée à l’ensemble de vos outils de gestion (estimation, gestion des biens, espace agent, espace portail…). Vous pilotez ainsi votre activité d’agent mandataire immobilier rapidement en quelques clics.

            Le business modèle est basé sur un abonnement mensuel. Les agents mandataires ont le choix entre un Pack Initial à 179 € HT par mois et un Pack Plus à 259 € par mois. 

            Grâce à ce modèle, les bons agents mandataires immobiliers augmentent leurs revenus de 30 à 50% pour en effectuant le même travail ! 

            3

            Demandez votre démo découverte du réseau d’agents mandataires immobiliers MeilleursBiens !

            Réservez vite votre rendez-vous en démo pour découvrir le réseau d’agents mandataires immobiliers MeilleursBiens et booster votre activité en facilitant votre travail et en augmentant vos revenus de 20 à 30% !

            Je réserve ma démo tout de suite !

            MeilleursBiens, le meilleur réseau pour être agent mandataire en immobilier ! 

            Découvrez quelques avis de nos agents : 

            « Un réseau au top ! Je travaille depuis peu chez MeilleursBiens et j’en suis déjà ravie ! Une équipe bienveillante et à l’écoute de ses mandataires. En plus, un filtre est effectué à l’entrée, ce qui est important pour les clients (et pour la crédibilité des agents). » – Mélanie Fricheteau, agent MeilleursBiens depuis Mai 2021

            « Une transparence totale et un dévouement absolu pur le bien être des mandataires. » – Johan Perez, agent MeilleursBiens depuis Janvier 2019

            « Après 17 ans d’immobilier à reverser 40 à 50% de mon CA, j’ai découvert MeilleursBiens en octobre 2018. je n’ai aucun regret ! Une équipe bienveillante, réactive, des outils au top de la technologie, ont fait de moi un mandataire épanoui. Longue vie à MeilleursBiens ! » – Juan MOIOLI, agent MeilleursBiens depuis avril 2019