Skip links
Capture decran 2022 12 12 a 10.28.38

Témoignage de deux agents MeilleursBiens : Retranscription du Live « Parole d’Agent » 🚀

Présentation

Pour ce nouveau Live « Parole d’Agent » MeilleursBiens, Michael BENCHABAT (PDG – Fondateur du réseau) a eu le plaisir de recevoir non pas un, mais deux agents mandataires pour un super témoignage !

Le Live s’est déroulé en direct sur Facebook, LinkedIn et YouTube.

Cliquez ici pour visionner le replay.

Samuel GUIHARD est agent MeilleursBiens depuis Décembre 2021 et Marie-Agnès BOTHOREL depuis Mars 2022.

Ils sont venus témoigner sur leur expérience dans le réseau de mandataires immobiliers MeilleursBiens.

Retranscription du Live

Michael : Bonjour et bienvenue sur ce Live « Parole d’Agent » où je vais avoir le plaisir d’accueillir un couple qui est chez MeilleursBiens depuis quelque temps. C’est Samuel GUIHARD et Marie-Agnès BOTHOREL ! Ils sont chez nous depuis à-peu-près 1 an et ils vont faire un petit retour sur leur vie dans le réseau. Il sont dans le Morbihan et vous allez découvrir un couple charmant, efficace, pro et très sympa ! Ce Live « Parole d’Agent » qui va d’ailleurs être le dernier de 2022 ! Sans plus attendre, je vous rie de bien vouloir accueillir Marie-Agnès et Samuel !

Samuel : Bonjour à tous

Marie-Agnès : Bonjour !

Michael : Comment ca va ?

Marie-Agnès : Ça va ! Fraichement mais ça va (rire) !

Michael : Froid ou plutôt très froid (rire) ?

Marie-Agnès : Plutôt très froid ! Il fait environ -4° ici dans le Morbihan…

Michael : En région parisienne il fait aussi très très froid !
Si vous voulez bien, pour commencer, pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, est-ce que vous pourriez faire une petite présentation ? Marie-Agnès, honneur aux femmes ?

Marie-Agnès : Merci !
Je m’appelle Marie-Agnes BOTHOREL, j’ai 41 ans. Je suis maman de deux enfants. Samuel est mon conjoint depuis maintenant 18 ans et on travaille ensemble depuis 7 ans.
Je suis mandataire immobilier depuis 7 ans et j’ai rejoint MeilleursBiens depuis Avril 2022.

Michael : Super ! Présentation très concise et très efficace. Samuel, il va falloir faire quelque chose au top (rire).

Samuel : Je suis Samuel GUIHARD, je suis dans l’immobilier depuis 2004. J’ai commencé en agence et je me suis mis en tant que mandataire depuis 2010. Je suis resté pendant plus de 10 ans dans le même réseau. Ce réseau a été racheté courant 2020 ce qui a fait que nous avons basculé sur un autre réseau pendant une année, et je cherchais un réseau qui me correspondait un peu plus. On s’est orienté sur MeilleursBiens.

Michael : Super ! Et alors pourquoi vous avez justement choisi MeilleursBiens ? Marie-Agnès ?

Marie-Agnès : Il y a plusieurs raisons à cela. C’est plus Samuel qui a commencé à chercher car j’avais encore des dossiers en cours. Nous avons été forcément interpellé par les 100% commissions. Samuel a fait des comparatifs des différents réseaux. Il a pris contact avec des agents de MeilleursBiens pour avoir un feed back, pour savoir les avantages et les inconvénients. Il y a beaucoup plus d’avantages donc c’est pour cela qu’on est là.
Le nom nous plaisait aussi ! MeilleursBiens c’est plus porteur et accrocheur. Ça correspond plus à notre vision.
Il n’y a également pas d’agents MeilleursBiens sur notre secteur. Personnellement, c’est quelque chose qui nous plaisait beaucoup, d’intégrer un réseau de taille humaine, pas trop gros.

Michael : Super ! Et vous Samuel ?

Samuel : C’est tout à fait ça effectivement ! Nous pouvons avoir contact avec le PDG et le DG super facilement. C’est des personnes qui sont issus du métier.
De plus, je suis un peu anti MLM. Le but étant de travailler pour trouver des mandats pour nos clients et non pour recruter. C’est deux métiers différents. Je me considère beaucoup plus comme créateur de relation humaine entre vendeur et acquéreur que comme créateur d’une équipe.

Michael : Je suis entièrement d’accord avec vous et ça me permet de rappeler que chez MeilleursBiens, nous ne faisons pas de MLM car nous considérons que le recrutement et le métier d’agent mandataire sont des métiers différents. Et c’est difficilement compatible. Il y a beaucoup de travers. Certains le font bien mais pas tous. Et c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas opté pour ce modèle.

Ça me permet de rappeler également que chez MeilleursBiens, nous n’avons pas fait de levée de fonds, nous n’avons pas fait entrer des investisseurs avec des objectifs de grand nombre. Nous sommes totalement indépendants financièrement. Et c’est une très bonne chose !

Et du coup, Marie-Agnès, entre le précédent réseau et MeilleursBiens, comment ça s’est déroulé au niveau du transfert ?

Marie-Agnès : Ça c’est plutôt très bien déroulé. Ça a été super fluide. Samuel à commencé à regarder pas mal d’informations ce qui m’a forcément beaucoup aidé. Il avait rencontré beaucoup de problématique que je ne connaissais pas encore. Il y a eu un accompagnement de la part de MeilleursBiens. Donc je n’ai pas rencontré de difficultés.

Michael : Et vous Samuel ? Car effectivement, c’est vous qui avait démarré les recherches et Marie-Agnès a suivi.

Samuel : J’avais levée un peu le pied sur mon activité dans mon ancien réseau pour pouvoir intégrer plus facilement MeilleursBiens. Je n’ai pas vraiment eu de difficulté car les logiciels sont très simples d’utilisation. Nous sommes habitués au digital, aux nouvelles technologies.

Marie-Agnès : Dans tous les cas, pour ceux qui sont un peu moins à l’aise, il y a des tutos à disposition. Il y a tout ce qu’il faut pour y arriver rapidement.

Michael : Et il y a aussi l’assistance en ligne ! Ça me permet de faire un coucou à Caroline, Antoine et Édouard qui est notre assistant virtuel. Édouard qui a d’ailleurs grandi et qui nous aide beaucoup. dans l’idée, nous essayons de vous construire et de vous proposer des outils qui soient vraiment très simples, très intuitifs. Et c’est hyper dur ! Mais en tout cas, nous nous battons avec notre développeur pour proposer des outils qui soient justement le plus simples et le plus efficaces possibles.

Et pour vous, le côté full digital ce n’est pas quelque chose qui vous a fait peur ? C’est plus quelque chose qui vous a attiré ?

Marie-Agnès : C’est exactement ça ! Ce genre de réseau c’est ce qui nous attire. Avec les différents confinements, le métier se transforme. Nous devons pouvoir faire simplement un mandat électronique par exemple. MeilleursBiens c’est pleins d’outils qui nous permettent de travailler de façon très professionnelle.

Samuel : La visite virtuelle et tous ces outils sont devenus indispensables. Nous recherchions un réseau qui a dans son ADN le digital et la technologie. Un réseau qui va sans cesse aller chercher la nouveauté ! Et c’est pour cela qu’on a choisi MeilleursBiens. Ça correspond complètement à l’idée que je me suis faite de l’évolution du métier.

Marie-Agnès : Et ça va d’ailleurs encore évoluer !

Michael : Exactement ! C’est vrai que dans notre ADN, nous avons toujours été très très digital mais pas juste pour le simple fait de se dire « Nous on aime bien le digital ». La technologie doit vraiment améliorer et accélérer le développement des agents sur le terrain. Si un outil ou une technologie n’a pas de sens, nous n’allons pas l’adopter pour le plaisir de dire « On a un nouvel outil ». Il faut que ça aide !

Là où je vous rejoins Marie-Agnès, c’est que le confinement et le COVID ont clairement accéléré tout cela ! Et même auprès de nos clients ! Les clients sont beaucoup plus à l’aise aujourd’hui sur des signatures électroniques, sur des visites virtuelles qu’ils ne l’étaient avant le COVID. Nous pouvons remercier la crise, mais UNIQUEMENT pour ca (rire).

Marie-Agnès : En effet, les clients sont de plus en plus équipés. Nous utilisons de plus en plus les réseaux sociaux. Samuel et moi sommes très présents et nous essayons d’ailleurs de les développer encore plus ! Il y a toujours pleins de nouvelles choses à faire. On ne touche d’ailleurs pas les mêmes publics, que ce soit sur Facebook, sur Instagram ou sur LinkedIn.

Michael : Et Instagram devient de plus en plus présent et de plus en plus efficace concernant nos métiers car c’est un réseau qui est extrêmement visuel et la population, notre cible et notre clientèle et de plus en plus dessus ! Ils sont pas encore sur TikTok à faire pleins de danses sympathiques (rire).

Samuel, au début quand vous avez vu cette proposition à 100% commissions, qu’est-ce-que vous avez pensé, et sans langue de bois (rire) ?

Samuel : Ça fait donc 18 ans que je suis dans l’immobilier et je cherchais un réseau où j’allais pouvoir en tirer le maximum financièrement possible, ce qui est normal. En comparaison avec 1 ou 2 autres réseaux qui font du 100%, je me suis dis « Qu’est-ce-que MeilleursBiens propose de plus ? ». La réponse est simple, MeilleursBiens apporte de la nouveauté, de la technologie. Un autre point important c’est que vous n’étiez pas trop présent dans notre zone de chalandise. Ce qui est important pour nous et qui nous permet de communiquer et d’avoir une présence physique. Et surtout pas pollué par des « pseudos » professionnels qui peuvent nous embêter dans notre activité.

Par ailleurs, concernant le côté 100% commissions, je suis fan de tout ce qui est finance. L’idée est de regarder les différents coûts et les différents gains. Nous sommes habitués à ce système d’abonnement. C’est des bons modèles qui fonctionnent !

Michael : C’est clair ! Et Marie-Agnès ? Vous aussi vous avez eu le même ressenti ?

Marie-Agnès : Exactement ! Car forcément au début, on se dit « C’est étrange, il y a peut-être quelque chose à creuser ». Quand on nous dit que c’est 100% commissions et que nous avons été habitué à reverser avant, on se pose la question. Nous en avons beaucoup discuté avec Samuel et je lui ai fait confiance.

Michael : Et vous avez bien fait ! Effectivement, au début nous pouvons être interpellé, on se demande « Comment ils vont faire pour reverser »…

Mais en tout cas, vous avez très bien compris le système. Nous tendons de plus en plus vers un système d’abonnement dans beaucoup de domaine et c’est clairement un modèle d’avenir ! C’est bien sûr pas adapté à tout le monde, à tout les profils. Pour ceux qui ont besoin d’être coaché, encadré, managé, formé, accompagné, c’est un peu plus compliqué. En revanche, quand on est plutôt professionnel comme vous l’êtes, qu’on connait déjà le métier et qu’on est autonome et indépendant, MeilleursBiens vous donne accès à tout ce qu’il vous faut pour travailler avec un simple abonnement.

Au début, c’était une vraie difficulté pour MeilleursBiens de faire comprendre cela. En France, nous avons une mentalité où quand il y a une nouvelle offre qui arrive, si elle n’est pas comme les autres, on se demande « Mais elle est où l’arnaque ? ». Et il n’y a pas d’arnaque ! je ne vais pas dire que l’arnaque c’est les autres (rire). Mais il y a certains modes de rémunération qui sont un petit peu abusés et qui mériteraient d’être revus pour mieux rémunérer les agents qui font tout le travail sur le terrain !

Car c’est vous qui allez démarcher des propriétaires, des vendeurs… Il y a tout un travail, un travail d’estimation, un travail de valorisation, de mise en avant du bien, les visites, les négociations… C’est vous qui menez à bien toute la transaction jusqu’au bout. Pour nous c’est donc normal que vous soyez rémunéré à la hauteur de votre travail.

Et alors, depuis que vous êtes chez MeilleursBiens, vous avez vu de nouvelles évolutions ? Comment trouvez-vous que le réseau évolue ?

Marie-Agnès : Je trouve que ça évolue beaucoup par rapport à d’autres réseaux ! Il y a régulièrement des propositions, soit de travailler avec d’autres prestataires ou d’autres services, soit le développement d’outils que nous avons déjà mais qui s’améliorent (que ce soit pour nous répondre plus rapidement par exemple ou un outil pour estimer). Ensuite par rapport aux prestataires, nous pouvons faire le choix d’y adhérer ou non. Mais en tout cas, c’est que on apprécie. Nous avons un panel d’outils à notre disposition et nous choisissons de prendre ou pas. On peut choisir de prendre à un outil à un moment puis l’enlever, ou justement ne pas le prendre pour le sélectionner plus tard en fonction de nos besoins.

Michael : Et vous Samuel, votre feeling par rapport à cette évolution ?

Samuel : Nous avons tout à notre disposition. Le fait que vous recherchiez toujours des nouvelles technologies, des améliorations, que vous alliez à la pêche à l’information, c’est quelque chose qui nous correspond complètement. Après nous choisissons de les utiliser ou pas. L’idée c’est aussi d’essayer les outils et de voir si ca match ou pas en fonction de notre façon de travailler, en fonction de notre secteur aussi ! Chaque secteur est différents. Je ne travaille pas de la même façon que Marie-Agnès par exemple et grâce à votre offre, nous pouvons nous adapter.

Michael : C’est important que vous puissiez avoir la possibilité de prendre ou non certains outils. Nous, comme vous le savez, notre mission est de vraiment vous simplifier le travail et d’améliorer vos revenus. Pour ça, aujourd’hui, nous avons de supers belles technologies à notre disposition vous accélérer, vous faciliter le boulot. Il faut que vous soyez hyper efficace sur le terrain.

Ça ne déshumanise pour autant ni le réseau, ni la relation que vous pouvez avoir avec vos clients !

Pendant le confinement, on était tous très content de pouvoir signer un mandat électroniquement avec des clients car on ne pouvait pas se déplacer. C’était aussi important de pouvoir faire visiter les biens virtuellement aux clients avant qu’ils puissent venir le voir physiquement ! Nous sommes très technophiles car c’est l’avenir ! C’est comme ca que notre métier est en train d’évoluer. Comme vous l’avez dit Samuel, il faut prendre le train en marche et de ne pas le voir passer. Il y en a pas mal qui sont en train de le voir passer et qui essayent de le rattraper en se disant « Il faudrait peut-être se mettre à la signature de mandat électronique ». C’est un peu dommage !

Témoignage

Denvers nous parle de « La caisse à outil », la fameuse boîte à outil (rire). Chaque agent va venir piocher ce dont il a besoin en fonction de sa façon de travailler. Et comme le dit Marine, chaque abonnement est unique car vous avez chacun une façon de travailler qui est bien particulière. Tout le monde n’a pas les mêmes outils. L’idée c’est que vous puissiez essayer et adopter ce qui vous convient !

Samuel : L’idée c’est aussi de pouvoir prendre un outil, de voir ce qu’il se passe chez les confrères, ce qu’il se passe dans le milieu de l’immobilier et de pouvoir adapter, de pouvoir piocher ce qu’on veut.

Michael : Je suis complètement d’accord ! Ça nous prend beaucoup de temps cette veille technologique mais c’est hyper important si on veut rester à la pointe du digital pour être au top sur le terrain ! Il faut que vous soyez vraiment redoutable sur le terrain.

Et alors, une question importante, nous avons parler tout à l’heure de « l’arnaque », vous avez dit qu’il n’y a pas d’arnaque. Mais est-ce que vous êtes payés rapidement ?

Marie-Agnès : OUI !

Samuel : Oui, nous sommes payés sous 48h.

Marie-Agnès : Entre 24 et 48h, c’est ce que j’allais dire ! C’est très rapide à partir du moment où nous avons la facture (rire).

Michael : Parce que aussi, vous êtes en portage salarial. Ça se passe hyper bien ! Il y a de nombreux avantages au portage salarial. Nous faisons partis de ces quelques réseaux qui pense que le portage salarial est une forme juridique super interessante pour les agents mandataires ! Et de plus en plus de conseillers immobiliers adoptent ce statut. Ça vous libère de beaucoup de contraintes administratives. Qu’en pensez-vous ?

Samuel : Effectivement, ça nous libère de beaucoup de contraintes administratives. Nous avons plus de facilité à être sur le marché et à prospecter. C’est le principal !

Michael : C’est clair ! ça vous libère de toute cette partie administrative, et Dieu sait qu’en France, on est bien positionné sur tout le côté administratif. C’est bien d’être libéré de ces contraintes, d’être tranquille. C’est un mode de fonctionnement qui est extrêmement simple, ça vous permet de générer des salaires en fonction des revenus facturés par l’agent. Et vous allez déterminer le salaire que vous souhaitez avoir la durée que vous souhaitez. C’est important pour nous de proposer ce service.

Et Marine qui nous met en commentaire un article. En effet, nous avons rédigé un article sur les différents statuts et la fiscalité concernant les agents mandataires immobiliers. Il est hyper interessant cet article ! Nous avons mis très très longtemps à le faire parce que c’est pas évident de tout démêler, mais tout est ben expliqué dans l’article.

Si on parlait maintenant des points forts et des points faibles du réseau. On va commencer par les points faibles, pour vous ?

Samuel : Enfaite, on a cherché, on a pas vraiment trouvé (rire). Je dirais à part le côté séminaire même si vous faites des afterwork… Mise à part ça, MeilleursBiens est un réseau qui correspond aux critères que l’on s’était donnés.

Marie-Agnès : Et on s’est vu il n’y a pas longtemps !

Michael : Concernant ce point faible, il va être résolu car nous allons faire notre première convention au printemps prochain, dans le Sud de la France. On va déterminer une date pour pouvoir tous se retrouver ! Et comme vous l’avez dit, nous avons commencé à faire une petite tournée en France avec Julien. On fait des afterwork. Nous avons fait le premier d’ailleurs à Rennes où on s’était vu ! Et on avait passé une soirée très sympa. Lundi dernier, nous étions à Metz. Nous avons retrouvé toute l’équipe de Metz !

Xavier qui nous dit que le point faible de MeilleursBiens c’est le swing de Marine au golf (rire).

Témoignage Samuel Marie-Agnès

AH, ce tacle il est pour vous, Marine, il n’est pas pour moi pour une fois (rire).

Pour revenir à ce qu’on disait, pour nous aussi c’est important de pouvoir tous se retrouver. L’idée ce n’est pas de dire qui a fait le plus de chiffre d’affaire, qui a le plus de mandat exclusif, qui a fait le plus de vente… Le but c’est de pouvoir se retrouver et de faire la fête tous ensemble. C’est çca qui nous anime pour l’organisation de cette convention !

Jean-Pierre qui nous dit « Le site MeilleursBiens répond en toute transparence à ceux qui se posent la question « Comment faire pour rejoindre ce beau réseau. » »

Capture decran 2023 01 02 a 16.16.31

Merci Jean-Pierre, franchement. Marine n’aurait pas dit mieux (rire).

Nous arrivons bientôt à la fin de ce Live. Ça fait quasiment une demie heure, le temps passe plutôt vite !

Si c’était à refaire ? Qu’est-ce que vous referiez de différemment, qu’est-ce que vous ne referiez pas ?

Marie-Agnès : De mon côté, honnêtement, je ne reviendrais pas forcément an arrière parce que si nous en sommes là c’est grâce à notre passé. C’est des expériences qui nous ont emmenées à venir chez MeilleursBiens. C’est pas une histoire de refaire ou pas, pour moi c’est une suite.

Michael : C’est le bon timing ! Et pour vous Samuel ?

Samuel : Au même titre, c’est dans la continuité de nos expériences. Je suis restée pendant presque 10 ans dans le même réseau de mandataires. Ça met beaucoup de temps à démarrer une activité immobilière et ça met aussi beaucoup de temps à s’arrêter. Et changer de réseau prend également du temps. On ne peut pas partir facilement du jour au lendemain. C’était le bon timing pour nous pour changer.

Marie-Agnès : Nous pouvons avancer aujourd’hui parce que ont a vécu autre chose avant. Sinon on ne pourrait pas (rire). En tout cas, je suis très contente d’être chez MeilleursBiens. Mais plus jeune dans le métier, ça ne m’aurait pas forcément convenu. Il faut se poser les bonnes questions. Ce n’est pas un réseau adapté à tout le monde, à tous les profils. C’est pour des personnes qui sont à l’aise dans les démarches administratives, dans le métier car l’accompagnement que l’on peut trouver chez certain autre réseau, on ne l’a pas avec MeilleursBiens mais on a d’autres outils !

Capture decran 2023 01 02 a 17.58.29

Michael : Après nous avons quand même une assistance administrative, une assistance juridique. Mais nous n’avons pas le côté coaching, le côté sur-parrainage, sur-recrutement? Mais généralement, sur toutes les questions d’ordre juridique et d’ordre administrative, on répond et et répond assez vite (rire) ! Et je suis entièrement d’accord avec vous Marie-Agnès, ce n’est pas un réseau qui est adapté à tous les profils, tout le monde n’a pas sa place chez MeilleursBiens. Mais les bons profils comme vous, on est ravis de les avoir avec nous, on est ravis de les voir heureux. Et on espère que ca va durer le plus longtemps possible notre belle histoire !

Et donc, pour finir, pour vous joindre, c’est quoi le canal que vous privilégiez ? Car si vous avez un projet immobilier, Marie-Agnès et Samuel (dans le Morbihan, autour de la Bretagne), vont gérer ça aux petits oignons !

Marie-Agnès : Nous avons déjà notre carte de visite virtuelle. Vous pouvez également nous retrouver les réseaux sociaux, comme je le disais tout ) l’heure, sur Facebook, sur Instagram. Nous ne sommes pas sur le même secteur tous les deux mêmes si nous sommes un couple.

Samuel : Effectivement, je suis plus sur le secteur de La Baule jusqu’au Morbihan et Marie-Agnès va plus être sur le Sud sur Morbihan pour accompagner au mieux les clients qui quadriller le secteur, avoir une chalandise plus grande qu’un agent seul.

Marie-Agnès : Ça nous permet d’avoir une vision plus large du territoire et de la gestion des prix pour les estimations. Sur certain secteur on va pouvoir travailler ensemble. Samuel peut avoir des clients qui vont rechercher plutôt sur mon secteur de prédilection, et vice-versa.

Michael : Et c’est une très très belle complémentarité et comme dit Jean-Pierre, c’est une « belle association de territoire » ! C’est super.

Capture decran 2023 01 02 a 18.19.23

Marine vient de mettre dans les commentaires les liens des mini-sites de Samuel et Marie-Agnès et de leurs cartes de visite. Vous aurez comme ça toutes leurs coordonnées pour pouvoir les contacter. Avec vos mini-sites vous allez aussi pouvoir voir tous leurs biens en ventes et leur façon de les présenter. Ce qu’ils font d’ailleurs très bien, de façon chic et efficace. Et je vous en félicité ! Ne changez rien ! Vous êtes au top !

Mini-site de Samuel

Mini-site de Marie-Agnès

Carte de visite de Samuel

Carte de visite de Marine Agnès

Marie-Agnès : Merci beaucoup !

Michael : Le mot de la fin, pour vous Marie-Agnès et Samuel ensuite.

Marie-Agnès : Je vais déjà vous souhaiter à tous de belles fêtes de fin d’année. Je vous souhaite pleins de bonnes choses pour cette nouvelle année qui va arriver, pour 2023.

Michael : Merci ! Merci et à vous aussi, de très belles fêtes, une belle santé et plein de bonheur ! Et Samuel ?

Samuel : Longue vie à MeilleursBiens qui nous permet de continuer tranquillement notre activité et de bien accomplir notre mission ! Bonne fête de fin d’année à tous et une très belle année 2023 avec pleins de nouveau projet !

Michael : En tout cas, merci à vous deux d’avoir accepté mon invitation pour ce Live, d’avoir joué le jeu. Je sais que c’est pas toujours très évident (rire). Mais en tout cas mille mercis du fond du coeur et je vous souhaite de très très belles fêtes de fin d’année, une très belle santé pour vous et pour vos proches et plein de joie, de bonheur et qu’on puisse continuer tous ensemble cette aventure. On se donne rendez-vous en 2023 pour le prochain Live « Parole d’Agent ».